les ateliers du murmure

Charlie-Caroline, poupon Raynal

Pour donner de la valeur à un poupon, les bonimenteurs nous affirment « qu'il sort tout droit du grenier ». Notre imagination se met alors au travail et nous voilà ouvrant plus facilement notre porte-monnaie pour acquérir le souvenir de famille que nous aurions tant aimé trouver dans le grenier de nos parents ou grands-parents… C'est de bonne guerre !
Mais, pour ce qui est de Caroline, je n'ai pas eu de doute : son aspect laissait voir qu'elle avait été abandonnée pendant des années sans soins et séjourné dans un endroit poussièreux et sale : un grenier ? Une cave ? Une vieille valise ? Peut-être même une caisse en bois remplie des vieux objets dont personne ne voit l'utilité aujourd'hui et qu'on n'a pas jetés par paresse ou insouciance (voyez que le miroir aux alouettes fonctionne aussi très bien sur moi!)
Conclusion, je l'ai vite achetée et ramenée à la maison !

 

 

Ce poupon joufflu est de la marque Raynal : il a été créé en 1953. Il aurait pu être mon poupon d'enfance ! Sa tête et ses membres sont en rhodoïd et son corps est en tissu. Il a les yeux dormeurs et riboulants (il regardent d'un côté ou de l'autre selon l'inclinaison de la tête) Une petite merveille !

 

 

Mais, bien sûr, pour l'instant, son état n'est pas reluisant. Une joue fendue, des morceaux de ferraille rouillés qui sortent des articulations, des traces de morsures (des rats l'auraient-il goûté ?), et le tissu du corps très sali… Il faut se mettre au travail.

D'abord, le plus palpitant : tout démonter en aiguisant son sens de l'observation pour savoir tout remettre en place ensuite !

 

 

Les membres tiennent sur le corps par du fil de fer qui a rouillé avec le temps et la bourre du corps n'est plus très ragoutante, il était temps de redonner une jeunesse à ce baigneur.
Regardez les morceaux de carton qui servaient à fermer le cou pour protéger l'intérieur de la tête : ils ont été coupés dans des restes de boîtes, avec le logo écrit dessus. Allez savoir pourquoi, je suis toute émue de tenir dans mes mains ces rondelles qu'une ouvrière a découpées il y a plus de soixante ans !

 

 

Une fois le poupon démembré, vient le plus agréable : nettoyer les parties en rhodoïd au produit de vaisselle, avec l'aide d'une éponge magique en cas de taches rebelles.

Ensuite, il s'agit de couper un nouveau corps en prenant le vieux corps comme modèle (j'ai jeté sans regrets tout le kapock sale). La forme est intéressante : quand on aura fixé les membres, la bourre ne pourra pas rentrer à l'intérieur, c'est ingénieux.

 

 

Je couds le corps en laissant le haut ouvert et je mets en place les membres en serrant avec une ficelle fine et très solide.

 

 

 

Puis je bourre le corps, remets une rondelle en carton dans le cou et fixe la tête comme les membres. Quelques points de suture sur les épaules et voilà le petit tout neuf (ou presque).

 

 

Je n'ai pas réparé la fente de la joue, car c'est un travail délicat qui prend du temps ; Je me suis contentée de renforcer la joue en mettant depuis l'intérieur un peu de colle blanche à l'eau (pour ne pas risquer une réaction chimique inattendue). Le visage restera comme ça en attendant  des jours meilleurs.
- C'est charmant, me dit ma fille, on dirait qu'une bulle va apparaître pour nous dire ce qu'il pense !

 


Je laisse aussi pour plus tard les petits trous laissés par les dents des rongeurs. Ce n'est pas difficile à colmater, mais la recherche de la nuance de peinture pour la finition risque d'être longue.
 

"Caroline" sera un petit garçon dans ma collection, et il va s'appeler "Charlie". Vite, vite, il faut l'habiller ! Un pull en belle et douce laine teinte à la main (« la Pelote Vagabonde »), un bonnet assorti et un pantalon à pieds très « vintage », voilà Bébé prêt pour la promenade !

 

 

Et comme l'hiver est arrivé, il portera aussi une petite veste dont le modèle figure dans la garde-robe de Michel de M&T (« En visite au zoo », janvier 1975).

 

 

Viendrez-vous avec nous au parc aujourd'hui ?

 

 

Très mignon, trop mignon, je craque, et vous ?

 

 

Les "en cours" d'Anna-Mélodie, janvier 2021

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mamichoune 11/01/2021 18:03

Sauvetage bien réussi et maintenant il brille comme un "sou neuf" !

Sylvie 11/01/2021 15:12

Ah oui, il est superbe. Bravo pour cette nouvelle adoption et cette belle remise en état !

Florence 11/01/2021 09:12

Quelle passionnante restauration! Le résultat est superbe, il est comme neuf, et cette tenue lui va à ravir, elle fait ressortir ses beaux yeux bleus, bravo pour le résultat, on "craque" aussi!

Uzuki 10/01/2021 17:16

Il est très mignon ! Quelle prouesse pour le restaurer ! Je suis admirative !
Bravo !
Et ainsi vêtu, il est prêt pour affronter le froid !
Bisous
Bonne fin de week-end !

Line 10/01/2021 14:46

Craquant et prêt pour une nouvelle jeunesse.

Mandarine 10/01/2021 14:14

SUPERBE! Quelle belle transformation! Longue vie au petit Charlie!

hades 10/01/2021 13:52

Félicitations c'est un jeune charmant avec une cicatrice sur la joue qui fait son charme !!!!
Bon dimanche Anna-Mélodie